• Aristos

    Aristos

    J'ai longtemps pensé que Ton visage maquillé de joie était une création québécoise, jusqu'à ce que je me rende compte qu'il s'agissait d'une version française du titre Letter To Pretty du groupe californien Love. Un cas parmi tant d'autres où l'adaptation dépasse en qualité l'originale. Je crois que je suis dingue de cette chanson au-delà du fait que nous avions le 45 tours à la maison quand j'étais petit. La chanson est une balade romantique R & B, un peu à la façon des Rolling Stones modèle 1964, avec de l'harmonica, de très belles parties de guitare et de l'orgue là où ça nous donne des frissons. De plus, c'est une superbe chanson de complexé, avec un type qui nous avoue, dès le départ, "qu'il ne vaut rien." C'est aussi un cas rare d'un sujet peu abordé : le chagrin d'amour masculin. Je crois que cette pièce est un bijou de culture rock des années 1960 et demeure, depuis mon enfance, un de mes disques québécois favoris.

    Les Artistos (parfois les Aristocrates) n'ont pas fait mieux, mais c'est un groupe jeunesse qui a offert des trucs intéressants entre 1965 et 1967. Ils étaient de bons musiciens et pouvaient compter sur un chanteur expressif, en la personne de Donald Bélanger.

    Aristos, Ton visage maquillé de joie, 1966


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :