• Kevin Parent

    Kevin Parent

    Kevin Parent n'a jamais été mauvais. Cependant, plus le temps passe, meilleur il devient. Les textes, plus matures, sont mieux travaillés, la musique agréable. Ce disque est un magnifique exemple d'émotions masculines et je me suis senti très concerné par la plupart des chansons. Je ne sais pas ce que les femmes en pensent...

    Kevin Parent, Quand on vieillit, 2014, Face à l'ouest


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Avril 2015 à 23:29

    Les autres, chépa ... moi j'aime bien  :-)

    2
    Lundi 27 Avril 2015 à 01:56

    T'as du rater des passages, hi hi !


    C'est vraiment une histoire "de gars" ! Tu auras noté que Parent cite le AYOYE d'Offenbach, que tu peux entendre un peu plus bas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :