• Québec en public : Sylvain Lelìèvre

    Québec en public : Sylvain Lelìèvre

    Sylvain Lelièvre n'a jamais été un musicien de jazz. Cependant, c'était facile de se rendre compte qu'il aimait cette musique. Ça et là, sur ses disques, des petites pincées de guitare Django, de clarinette à la Goodman, de contrebasse et de saxo. Son disque Les choses inutiles (1997) est celui qui allait le plus loin en ce sens et devient une inspiration pour ce que tant de gens attendaient : Lelièvre accompagné par des musiciens de jazz, le temps de quelques spectacles et de ce disque public témoignage. On y croise quelques instrumentaux, des pièces connues réarrangées, puis cette inédite, qui deviendra la dernière chanson de Sylvain Lelièvre, puisque le chanteur et pianiste allait nous quitter peu après. Un second volet sera commercialisé la même année.

    Sylvain Lelièvre, Abraham et papa, 2002, Versant jazz 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :